Amitié 6

Kwé

Accepte la confrontation comme une épreuve joyeuse, un obstacle

léger à vaincre. Retourne-la vers toi, comme un miroir, et apprends

à y déceler tes faiblesses, tes propres égarements. Elle deviendra

une danse joyeuse, et les autres se rapprocheront de toi, les mains

tendues, l'esprit rayonnant d'une douce lumière.

 

Ne t'isole pa, tu as besoin de tous tes frères pour fortifier ton âme.

Une seule pierre manquante et l'édifice s'écroule, et les soleils

s'éteignent.

 

Dans l'ombre profonde, l'ami ferme les yeux et ne parle plus. L'esprit

sans crainte, il t'offre sa présence, fait briller et éclaire ton propre

silence. C'est alors que l'esprit parle à l'esprit.

 

La haine est la forme vulgaire de l'amitié, sa face d'ombre, peuplée

de fantômes, habitée par les esprits de la jalousie et de la colère.

Lutte pour l'éviter. Hisse l'amour et l'amitié au niveau du soleil.

Dans tout homme se dissimule un esprit bienfaiteur.

 

La violence des sentiments empêche l'esprit de parler à l'esprit.

L'homme devient un démon pour l'homme, à la fois chasseur,

victime et prédateur. Il est la proie et la griffe de l'aigle,

prisonnier de la culpabilité et du remords.

Ne te laisse pas dévorer par tes propres émotions, tiens-les à

distance et regarde-les comme des jeux d'ombre.

Au centre de lui-même, l'homme est le maître du jeu.

 

L'homme qui est aussi l'ami des fleurs, des océans et des étoiles,

s'augmente en amour, grandit en conscience. Il sort des ténèbres

et s'élève vers la lumière.

 

Agrandis le cercle de tes amis jusqu'aux arbres, aux montagnes,

aux étoiles. Reconnais en toute chose la même appartenance,

la même famille qui protège et fait vivre, le même esprit,

c'est-à-dire le même amour.

 

Chaque fois que tu accueilles ton frère, tu accueilles la part

mystérieuse de toi-même, qui se tient dans l'autre.

Il en est de même pour lui, et c'est alors que l'amitié devient

communion.

 

Chaque homme installe des barrières autour de lui pour limiter son

territoire et se protéger des autres. Les murs derrière lesquels il

s'abrite sont des remparts de souffrance. Il ne connaît pas le

bonheur, mais l'envie, la colère, la haine, qui sont les autres

formes de la peur. Sois pour lui un miroir de bonté, trouve les

gestes et les paroles qui apaisent, qui guérissent.

Devant l'homme qui souffre, dépasse ta propre souffrance si tu

veux l'aider.

 

L'esprit à l'intérieur de l'homme ne cherche jamais le conflit, la

violence, l'opposition. Il ne se déclare pas la guerre à lui-même.

Il se tient au-delà des problèmes de l'homme, dans une

innocence toujours neuve, une lumière d'aube.

 

Ne reste pas à la surface bruyante des choses. Apprends à les

rejoindre. A l'intérieur de toi-même existe un monde de beauté

et d'amour, libre, invulnérable, sur lequel le temps n'agit pas.

Abandonne ta peur car l'esprit de l'homme ne meurt pas. Il

est éternel.

 

Ne renonce jamais à aimer, malgré les épreuves et l'aridité du

coeur. L'amour est la grande force qui soutient l'univers, sans

lui, le monde vivrait un hiver éternel.

 

Nous comprenons avec des idées et des mots différents, mais

nos sensations et nos émotions sont les mêmes.

Apprends à être joyeux et à souffrir dans l'autre.

 

Elève-toi  si tu veux vivre un amour plus grand, plus vaste.

L'amour et l'amitié sont des tentations pour élargir le cercle,

et retrouver l'unité perdue.

 

Ne reste jamais trop longtemps en toi-même. Tu as besoin

de l'autre pour affirmer ta foi dans le monde des hommes.

Vous êtes sur la même route, à la recherche du même soleil.

Reconnais dans l'autre, quel qu'il soit, un frère d'aventure,

perdu, et qui cherche la lumière.

 

L'amitié n'est rien d'autre que l'unité profonde du monde.

Sans elle, l'univers visible n'existerait pas. Il serait rendu

au néant, qui est l'absence de lumière.

 

Paix et harmonie à Tous...

 

Bad Feet Walking

Loup Blanc

2 votes. Moyenne 1.50 sur 5.

Commentaires (1)

1. placido 22/10/2015

bonjour je viens de me connecte sur votre site continuer ses merveilleux merci je reviendrais les jours suivants bisous à vous

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau