La Meute

Kwé

 

Symbole d'une nature préservée

 

La meute vit sur un territoire dont la superficie varie généralement de 200 à 1000 km selon le

nombre d'individus de la meute bien sûr, mais aussi de la topographie, de la richesse et de la

taille des proies.

Le loup peut ainsi se déplacer au trot pendant près d'une dizaine d'heure par jour, parcourant

jusqu'à 60 kilomètres à la recherche de nourriture ou pour fuir l'homme.

Dans les régions très enneigées, les membres du groupe se relaient en tête de la file indienne

afin faciliter le passage des autres ( d'où l'expression, aller à la queue leu leu, leu signifiant

loup en ancien français ).

 

C'est uniquement lors de la chasse que le loup atteint sa vitesse de pointe qui est estimée à

70km/h. Le plus souvent, les loups qui attaquent un troupeau d'ongulés ( Caribous, Boeufs

musqués,...) isolent l'individu le plus faible, vieux ou malade, avant que l'un d'entre eux ne le

prenne à la gorge pendant que les autres membres le mordent aux pattes pour l'immobiliser.

Une autre technique de chasse sera l'épuisement de la proie, après une poursuite qui peut

durer plusieurs jours, ou encore l'utilisation de rabatteurs qui vont contraindre la future

victime à se " jeter dans la gueule du loup".

La meute fait souvent beaucoup d'efforts pour peu de résultats puisque que neuf tentatives

sur dix se solderont par un échec.

 

Le loup possède des moyens de communication très variés. Au sein d'une même meute, les

communiquent par toutes une variété d'expressions et de gestuelles mettant en oeuvre

principalement les mimiques faciales, la position des oreilles et de la queue.

Ainsi un subalterne pourra exprimer sa soumission au mâle Alpha par une position fléchie,

les oreilles couchées et la queue basse. Les membres de la meute se reniflent, se touchent

et jouent ensemble fréquemment, ce qui maintient la cohésion du groupe.

 

Pendant leur déplacement, les loups urinent fréquemment. Cela ne sert pas seulement à

marquer leur territoire mais aussi à permettre à un membre égaré de retrouver la meute.

 

De même, nous avons longtemps cru que le hurlement avait ces mêmes rôles. Un individu

commence son chant, bientôt rejoint par toutes les voix de la meute qui s'accordent en un

choeur plaintif et envoûtant ( loup. wav - 118 ko ).

Nous savons maintenant qu'il sert avant tout à renforcer la cohésion du groupe, les loups

hurlant aussi pour le plus simple plaisir de hurler.

 

Bad Feet Walking

 

Loup Blanc

 


1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau