Chef Seattle

Kwé

 

Image and video hosting by TinyPic

 

Chef Seattle

1786 - 1866

 ( Tribu des Suquamish )


Pour nous, les cendres de nos ancêtres sont sacrées, et l'emplacement où elles reposent

est une terre sainte.


Vous errez loin des tombes des vôtres, apparemment sans regret.


Votre religion a été écrite sur des tables de pierre par le doigt de fer de votre Dieu afin que

vous ne risquiez pas de l'oublier.


Notre religion, elle, est inscrite dans les coeurs de notre peuple.


Notre religion est faite des traditions de nos ancêtres, par les rêves que le Grand-Esprit leur

a envoyés aux heures solennelles de la nuit, par les visions de nos Sages, par le respect de

sa création... et elle est inscrite dans les coeurs de notre peuple.

Vos morts cessent de vous aimer, ainsi que la terre qui les a vus naître, dès qu'ils franchissent

les portes de la tombe et s'en vont vaquer au-delà des étoiles. Ils sont vite chassés de vos

mémoires et ne reviennent plus.


Les nôtres n'oublient jamais le monde merveilleux qui leur a donné la vie.

Ils continuent d'aimer ses vallées verdoyantes, ses cours d'eau murmurants, ses magnifiques

montagnes, ses vallons encaissés, ses lacs et ses baies aux rives boisées. Ils brûlent toujours

d'une affection tendre et indulgente pour les vivants au coeur solitaire, et reviennent souvent

du pays des Chasses Bienheureuses pour leur rendre visite, les guider, les consoler et les

réconforter.


Quand le dernier homme rouge aura disparu de la surface de cette Terre et que le souvenir

des miens sera devenu un mythe parmi les hommes blanc, ces rivages grouilleront des morts

invisibles de ma tribu, et lorsque les enfants de vos enfants se croiront seuls dans les champs,

les magasins, dans les boutiques, sur les routes, ou dans le silence des bois impénétrables,

ils ne le seront pas.

Sur toute la terre, il n'y a pas d'endroit où la solitude soit possible.

La nuit, quand les rues de vos villes seront silencieuses et que vous les croirez désertes,

elles seront remplies par la foule des revenants qui occupaient autrefois cette belle contrée

et continuent de l'aimer.

L'homme blanc ne sera jamais seul.


Les morts, ai-je dit ? il n'y a pas de mort. Seulement un changement de monde.


Encore quelques lunes, encore quelques hivers, et plus un seul descendant des puissants

hôtes qui peuplèrent autrefois cette vaste terre où vécurent dans des foyers heureux,

protégés par le Grand-Esprit, ne restera pour pleurer sur les tombes d'un peuple jadis

plus florissant et plus rempli d'espoir que le vôtre.


Mais pourquoi m'attristerai-je de la disparition prématurée des miens ?

Une tribu suit l'autre, une nation succède à l'autre, comme les vagues de l'océan.


Telle est la loi de la nature, et tout regret paraît inutile.


Le temps de votre chute est encore peut-être lointain, mais il viendra sûrement, car même

l'homme blanc dont le Dieu marche à côté de lui et lui parle comme un ami ne pourra pas

échapper à la destinée commune.


Nous  sommes peut-être des frères, après tout. Nous verront bien.


Que Kitche Manitou, le Grand-Esprit guide vos pas sur la route de la vie...

Respectons sa création, notre Mère-Terre...

Et préservons-la afin quelle nous préserve... 

Car l'homme appartient à la Terre, mais la terre n'appartient pas à l'homme...


Bad Feet Walking


Loup Blanc

 

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau