Joie et partage

 

Kwé

 

Joie et partage

 

Le soleil de midi, dans sa joie, son apothéose, brille pour tout le monde.

Il distribue royalement ses richesses. Tiens-toi au zénith de ta vie, et tu

seras inépuisable, pour toi et pour les autres.

 

Il n'est pas nécessaire d'avoir une maîtrise totale de soi, une connaissance prof-

onde du coeur, pour donner aux autres. Le don se tient à la surface des lèvres,

au détour d'un geste. Il est léger à porter. Il grandit dans l'innocence

et dans la lumière.

 

Partager, c'est multiplier les chances de bonheur.

 

La joie n'est pas une passion humaine, violente, qui s'installe un bref instant et

retombe aussitôt. Elle est la sagesse inhérente de l'être humain, la lumière du

coeur, son scintillement dans la vie de tous les jours.

 

 

Ne rejette pas l'humour. Il désaltère et empêche le flétrissement du corps et du

coeur. Sans humour, le bonheur ne donne pas de fruits. Il est comme un arbre

sans oiseau qui regarde vers l'hivers.

 

Quand elle est partagée, la joie n'est jamais diminuée. Elle se renouvelle const-

amment dans l'autre.

 

La joie est une source de jeunesse éternelle.

 

Si tu gardes ton bonheur pour toi seul, il finira par t'étouffer. Communique-le aux

autres, à ceux que tu aimes, à tes proches, es tu le verras fleurir.

 

La vie s'affirme par une joie constante qui réconcilie les adversaires, rapproche les

amants, les amis, dans une même liberté. La joie est un état de parfaite accepta-

tion, de renoncement à soi-même et d'abandon aux autres. On se trouve tout à

coup empli, au-delà de nos propres limites humaines.

 

Tourne tes yeux vers la simplicité naturelle du monde : le ciel, la lumière du soleil,

les arbres, les fleurs, et les rires des enfants. Désencombre-toi. Redeviens léger et

pur comme un ciel de montagne.

 

Tu dois t'affranchir de l'arrogance et du manque d'amour, si tu veux être heureux.

Ne t'isole pas, ne renforce pas ton égoïsme, mais marche à la rencontre des

autres, les mains ouvertes.

 

Le partage ne divise pas. Au contraire, il rassemble ce qui a été séparé, divisé. On

sort de soi-même pour aller vers les autres, avec bienveillance, contentement et

modestie. Retrouve cette humilité joyeuse, animé du désir de servir le monde.

C'est toi-même que tu recevras en partage, ta réalité profonde, en accord avec la

réalité harmonieuse de l'univers.

 

L'amour qui s'arrête à la surface des choses est condamné à dépérir, à mourir. Il

est comme l'arbre sans racine, promis à la hache du bûcheron.

 

Prends plaisir à vivre, et la vie prendra soin de toi.

 

Comment donner ce qu'on ne possède pas soi-même ? Apprends à t'aimer toi-

même, si tu veux voir briller l'univers dans les yeux des autres.

 

Ne t'attache pas aux résultats, mais ne limite jamais tes désirs, si tu veux con-

naître la joie.

 

Le fait de donner et de recevoir vient du coeur et y retourne librement. La joie

est là où tu es. Elle n'est jamais extérieur à soi. Il n'y a qu'un seul lieu, à la

fois source de santé, d'abondance, d'émerveillement, et ce lieu est en toi.

 

Apprends à aimer ceux qui ne te ressemblent pas, qui apparaissent différents,

éloignés de ta culture, de ton histoire. Ils sont les autres miroirs de toi-même.

Sans eux, tu n'as qu'une image incomplète du bonheur. Tu n'es pas réellem-

ent réconcilié avec toi-même.

 

Tu dois éviter les disputes et les conflits qui obscurcissent le coeur. Ils préparent

le terrain à la souffrance, et à la solitude.

 

Cultive en toi le désir d'être heureux, malgré les hésitations et les obstacles. Ne

refuse pas le combat contre toi-même. Tu dois apprendre à pacifier tes humeurs

et tes passions, si tu veux être heureux.

 

A l'instant présent où le soleil se couche, la vie s'allume à l'intérieur. Ne juge pas

 ce qui est heureux ou malheureux, lumineux ou obscur. Tu dois faire taire ces

divisions absurdes, et retrouver l'unité du coeur, la plénitude joyeuse.

Allume en toi un soleil qui ne s'éteint pas.

 

Claire-lumière,

sois bénie pour l'infini univers de nous-même,

 de notre réalité,

notre conscience suprême.

Lumière incroyablement vraie,

 aujourd'hui


TOUT COMMENCE.

 

Puissent ces bénédictions se répandre.

 

Paix et harmonie à tous...

 

Bad Feet Walking

Loup Blanc



 

 

 

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau