La Solitude 2

 

Kwé

 

La Solitude 2

 

Dans la solitude, l'homme vertueux ne tremble pas, n'éprouve aucune peur. Il se tient dans la paix et l'esprit, réconcilié avec lui-même.

 

Tu peux parler avec tes amis et ressentir un profond sentiment de solitude. Ne sois pas inquiet, même si ce sentiment de solitude. Ne

sois pas inquiet, même si ce sentiment t'apparaît voilé de tristesse, incompréhensible, incommunicable. Considère-le comme un signe,

un appel. Ton esprit te cherche.

 

L'homme totalement seul, c'est-à-dire détaché de tout, communique sans effort avec les divers règnes de la nature. Sa solitude humaine,

menacée, est devenue la grande et apaisante solitude du monde. Il se tient libre en lui-même, ouvert à tous.

 

Ne confonds pas la solitude de l'homme blessé, qui se retire en lui-même pour mourir, et la solitude du sage, qui réveille l'esprit et purifie

le corps.

 

Se baigner le corps ne suffit pas, la purification est alors incomplète. Apprends à baigner aussi ton esprit dans les eaux calmes du silence.

 

La solitude protège l'homme contre lui-même. Ne la considère pas comme un rempart, une forteresse, mais plutôt comme une source.

 

Considère la nature qui t'entoure comme un immense silence, une très vaste solitude dans laquelle tous les êtres se retrouvent. La douleur

 ou la séparation ne sont que des mirages qui naissent devant les yeux de l'homme ébloui. Détourne-toi du mirage, lève les yeux et

 contemple le soleil.

 

La liberté est d'abord donnée dans l'intimité de l'esprit, humblement, avant d'être portée vers les autres, flamboyante.

 

Ne considère pas les instants de solitude comme un enfermement, un retranchement, mais comme une silencieuse passerelle jetée vers

les autres, tissée de rêves et de lumière. Apprends à la voir comme étant le soleil unique, Père de toutes choses.

 

Sans l'amour, la solitude n'est plus que terre aride privée d'eau et de lumière, où rien ne pousse. Enrichis ton propre silence intérieur par

des pensées d'amour et un désir profond de connaissance.

 

La peur empêche d'être seul. Elle réveille des spectres, des présences confuses, tapageuses. La peur est l'ennemie de la solitude. Si tu veux

être seul, tu dois d'abord vaincre ta peur.

 

Abandonne-toi à l'esprit du silence, avec la confiance de l'enfant qui rêve et la volonté de l'homme qui agit.

 

La solitude est la voie royale de l'éveil. L'homme seul est rempli de l'amour des autres. Il les porte comme une mère porte ses enfants. Il

respire, il chante, il pleure, et le monde respire, chante et pleure avec lui.

 

Les malades sont seuls avec le fardeau de leurs souffrances. L'homme-médecine ôte le fardeau, l'esprit de pesanteur du mal, sans toucher

à la souffrance; alors la douleur desserre sa griffe, et le corps commence à guérir.

 

Consacre une pièce de ta maison au silence et à la prière. Très vite, cette pièce possédera son propre esprit et deviendra lieu de pouvoir.

 

L'homme sage, le visionnaire, le guérisseur, trouvent dans la solitude la force, l'audace et l'adresse nécessaires à leur art. La solitude forge

des flèches de lumière.

 

Ne respecte pas les individus pour leurs bavardages, leur agitation stérile, mais pour leur qualité d'être, pour la petite musique qu'ils ont

 gardée au fond d'eux-mêmes. Cette étincelle d'or est un vestige de l'ancien pouvoir. Elle se met à briller dans certaines circonstances,

malgré eux.

 

L'esprit de l'homme est un labyrinthe dans lequel on peut se perdre. N'y descends jamais sans éprouver un puissant désir de lumière.

 

Sois conscient de tous tes actes, de tous tes rêves, de toutes tes pensées. La voie spirituelle exige une attention aiguë, totale. C'est un

jeu d'adresse qui exige que nous restions en éveil au plus profond de nous-même.

 

Bad Feet Walking

Loup Blanc

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau